Bilan 2021 : Top films

Le Top 10 de la rédaction

  1. Memoria, Apichatpong Weerasethakul
  2. France, Bruno Dumont
  3. First Cow, Kelly Reichardt
  4. Drive My Car, Ryūsuke Hamaguchi
  5. À l’abordage, Guillaume Brac
  6. Annette, Leos Carax
  7. The Card Counter, Paul Schrader
  8. Don’t Look Up, Adam McKay
  9. Le Genou d’Ahed, Nadav Lapid
  10. Mandibules, Quentin Dupieux

Une année de plus s’achève, et encore une pas comme les autres. Il a fallu subir la fermeture des salles pendant presque la moitié de l’année, ajoutés à cela les couvre-feux, les jauges pour le nombre de spectateurs, le passe sanitaire, et toute une série de décisions plus ou moins aléatoires et contradictoires, repoussant la sortie de la majorité des œuvres attendues pour 2021, et mettant à mal de nombreux professionnels du secteur.

Toutefois, et ce malgré la difficulté de rester enthousiastes quant au traitement du monde de la culture, nous conservons toute notre confiance dans le cinéma, dont la richesse nous a encore prouvé qu’il pouvait être un art spécifiquement contemporain. Ainsi, comme à notre habitude, et pour suivre le rituel collectif des cinéphiles prêts à se lancer dans une nouvelle année de découvertes, il est l’heure de passer au bilan avec notre fameux TOP 10 FILMS de la rédaction.

Si nous avons peu traité l’actualité des sorties cette année, cela ne signifie pas pour autant que le consensus ne s’est pas créé autour de films passionnants. C’est d’abord le cinéma français qui nous a agréablement marqués, en témoignent les quatre films présents dans notre top 10, contre seulement trois films américains. Nous défendons quasiment unanimement les films d’auteurs déjà adorés par le passé par notre rédaction tels Quentin Dupieux, Leos Carax, et Bruno Dumont, mais c’est surtout la belle découverte du film de Guillaume Brac qui nous a mis tous dans une joie estivale dont nous ne sommes pas revenus. A côté, nous avons pour beaucoup été marqués par le retour choc et subversif de Julia Ducournau, mais aussi par le second et contemplatif long-métrage d’Arthur Harari, le sulfureux et controversé film de Paul Verhoeven, ou plus récemment le bouleversant drame d’Audrey Diwan adapté des mots poignants d’Annie Ernaux.

A côté de cette filmographie nationale, nous retrouvons des auteurs plusieurs fois défendus par la rédaction, notamment Adam McKay pour sa nouvelle comédie sous forme de satire politique. Paul Schrader, Nadav Lapid et Kelly Reichardt, par la rigueur de leur mise en scène, la pertinence de leurs propos politiques, et la beauté tragique contenue en chacun de leurs films, avaient forcément une place dans notre top 10. Mais ce sont deux auteurs en particulier qui font l’objet de nos louanges collectives. Apichatpong Weerasethakul finit premier du top, lui qui nous avait déjà émus par ses poèmes-filmiques précédents dont Oncle Boonmee (celui qui se souvient de ses vies antérieures), élu 9ème meilleur film des années 2010 par la rédaction. Le second que nous souhaitons distinguer spécifiquement est le déjà grand cinéaste japonais Ryusuke Hamaguchi que nous défendons depuis les débuts de notre revue, en témoigne notre interview du réalisateur/scénariste qui remonte à bientôt quatre ans.

Enfin nous avons compté bien sûr sur la richesse des œuvres hors salles, même si nous restons de fervents défenseurs de la projection collective auprès de nos chers exploitants. Toutefois comment rester indifférents devant la troisième saison de Succession, un des plus grands drames politiques jamais écrits pour la télévision, ou bien face à l’intelligence d’écriture comique de Larry David dans la onzième saison de Larry et son nombril ?

Toutes ces œuvres de l’actualité mises en avant nous ont donné l’envie de faire les louanges des œuvres passées. Car une cinéphilie se compose ainsi, d’une attraction vers l’avenir qui se développe dans la créativité, et par des retours récurrents dans notre passé fait d’une multitude d’images qui se rencontrent et nous bouleversent intimement, malgré la distance temporelle qui nous sépare. Voici donc, accompagnés des tops 2021 personnels, quelques sélections de films de patrimoine par des rédacteurs qui souhaitaient vous communiquer leur panorama 2021, afin de vous donner des idées pour vos prochains ciné-clubs.

Chers lectrices et lecteurs, merci encore pour votre fidélité dans la quatrième année d’existence de notre revue qui bientôt s’achève. Nous espérons continuer à satisfaire vos envies de découvertes et de réflexions sur un art qui, comme pour nous, vous anime. Par ailleurs, sachez que nous vous réservons toute une série de surprises dans les semaines et mois à venir, notamment de belles séances présentées par nos rédacteurs dans notre chère ville d’origine, Lyon.

Et surtout bonne année 2022 !

(écrit par Robin Bertrand)

La Sélection de Robin Bertrand

Top 2021

  1. France, Bruno Dumont
  2. The Card Counter, Paul Schrader
  3. Memoria, Apichatpong Weerasethakul
  4. La Jeune Fille et l’Araignée, Ramon et Silvan Zürcher
  5. First Cow, Kelly Reichardt
  6. Mandibules, Quentin Dupieux
  7. Drive My Car, Ryūsuke Hamaguchi
  8. Don’t Look Up, Adam McKay
  9. À l’abordage, Guillaume Brac
  10. (ex-aequo) L’Événement, Audrey Diwan ; Tralala, Arnaud et Jean-Marie Larrieu ; The Last Hillbilly, Diane Sara Bouzgarrou et Thomas Jenkoe ; Saison 3 de Succession, sérié créée par Jesse Armstrong ; Saison 11 de Larry et son nombril, série créée par Larry David ; Cry Macho, Clint Eastwood
Léa Seydoux dans France (2021) de Bruno Dumont [ARP Sélection]

Sélection patrimoine

  • L’Esquive (2003), Abdellatif Kechiche
  • L’Étrangleur de Boston (1968), Richard Fleischer
  • Que la bête meure (1969), Claude Chabrol
  • Le Diable probablement (1977), Robert Bresson
  • Drancy Avenir (1997), Arnaud des Pallières
  • Et la vie continue (1992), Abbas Kiarostami
  • À nos amours (1983), Maurice Pialat
  • La Prisonnière (1968), Henri-Georges Clouzot
  • Chaque soir à neuf heures / Our Mother’s House (1967), Jack Clayton
  • Neige (1981), Juliet Berto et Jean-Henri Roger
  • La Double Vie de Véronique (1991), Krzysztof Kieslowski
  • Everybody Wants Some!! (2016), Richard Linklater
Sara Forestier dans L’Esquive (2003) d’Abdellatif Kechiche [Rézo Films]

La Sélection de Louis Bourgeois

Top 2021

  1. Memoria, Apichatpong Weerasethakul
  2. The Card Counter, Paul Schrader
  3. First Cow, Kelly Reichardt
  4. Don’t Look Up, Adam McKay
  5. Old, M. Night Shyamalan
  6. Drive My Car, Ryūsuke Hamaguchi
  7. Annette, Leos Carax
  8. Le Genou d’Ahed, Nadav Lapid
  9. À l’abordage, Guillaume Brac
  10. The Suicide Squad, James Gunn
Oscar Isaac dans The Card Counter (2021) de Paul Schrader [Focus Features/Condor]

Sélection patrimoine

  • On achève bien les chevaux (1969), Sydney Pollack
  • Breezy (1973), Clint Eastwood
  • Le Rayon vert (1986), Éric Rohmer
  • It’s Impossible to Learn to Plow by Reading Books (1988), Richard Linklater
  • Les Anges déchus (1995), Wong Kar-wai
  • Le Goût du saké (1962), Yasujirō Ozu
  • Le train sifflera trois fois (1952), Fred Zinnemann
  • L’Emprise des ténèbres (1988), Wes Craven
  • Jane B. par Agnès V. (1988), Agnès Varda
  • Rêves (1990), Akira Kurosawa
On achève bien les chevaux (1969) de Sydney Pollack [20th Century Studios/Kino Lorber]

La Sélection de Hugo Palazzo

2021 fut une année tumultueuse, douloureuse et souvent absurde, marquée par le retour à une vie culturelle plus solide mais toujours aussi inquiétante existentiellement. Pour ma part, une certaine lassitude vis-à-vis de l’actualité artistique telle qu’on la conçoit socialement m’a poussé vers de plus en plus de figures d’un passé révolu. Beaucoup de cinéastes, d’acteurs et particulièrement d’actrices du cinéma classique hollywoodien m’ont ainsi largement plus accompagné que les différentes sorties en salles ou sur les plateformes. Le traditionnel top de fin d’année est donc à prendre ici avec une certaine distance – je n’ai clairement pas tout vu et mes choix reflètent ces lacunes.

En conséquence, la sélection de mes découvertes de films datant du siècle dernier prend d’autant plus d’importance à mes yeux. C’est ainsi l’occasion de rendre hommage au travail d’artistes aussi fascinantes que Carole Lombard, Ginger Rogers, Barbara Stanwyck, Olivia de Havilland, Jean Arthur, Deborah Kerr ou Jane Fonda, qui ont marqué l’histoire du cinéma américain en permettant l’expression de nouvelles féminités et d’humanités décalées. Cette forme de remise en cause des certitudes sociales par l’art me paraît chaque année plus nécessaire et salutaire, et j’espère que mes choix révèlent à quel point il est toujours important de s’engager et de lutter, même quand tout semble perdu.

Top 2021

  1. West Side Story, Steven Spielberg
  2. American Crime Story – Impeachment, série développée par Sarah Burgess
  3. The Matrix Resurrections, Lana Wachowski
  4. Madres paralelas, Pedro Almodóvar
  5. Promising Young Woman, Emerald Fennell
  6. Benedetta, Paul Verhoeven
  7. Titane, Julia Ducournau
  8. Old, M. Night Shyamalan
  9. Don’t Look Up, Adam McKay
  10. The King’s Man, Matthew Vaughn
West Side Story (2021) de Steven Spielberg [20th Century Studios/Walt Disney Studios]

Sélection patrimoine

  • Le Cinéma de Frank Capra, en particulier New York-Miami (1934), Mr. Smith au sénat (1939) et L’Homme de la rue (1941)
  • Deux films de Gregory La Cava : Godfrey (1936) et Pension d’artistes (1937)
  • Deux films de Ernst Lubitsch : Ninotchka (1939) et La Folle Ingénue (1946)
  • On achève bien les chevaux (1969), Sydney Pollack
  • À chacun son destin (1946), Mitchell Leisen
  • Thé et sympathie (1956), Vincente Minnelli
  • Le Gouffre aux chimères (1951), Billy Wilder
  • De sang-froid (1967), Richard Brooks
  • Malcolm X (1992), Spike Lee
  • Jonas qui aura 25 ans en l’an 2000 (1976), Alain Tanner
Jean Arthur dans Mr. Smith au sénat (1939) de Frank Capra [Columbia/Sony Pictures]

La Sélection de Simon Dechauffour-Kronenberg

Top 2021

  1. Titane, Julia Ducournau
  2. L’Événement, Audrey Diwan
  3. The Card Counter, Paul Schrader
  4. Pleasure, Ninja Thyberg
  5. Teddy, Ludovic et Zoran Boukherma
  6. Madres paralelas, Pedro Almodóvar
  7. Onoda, 10 000 nuits dans la jungle, Arthur Harari
  8. A Man Named Scott, Robert Alexander
  9. Saison 2 de Dave, série créée par Dave Burd (Lil Dicky) et Jeff Schaffer
Agathe Rousselle dans Titane (2021) de Julia Ducournau [Diaphana Films]

Sélection patrimoine

  • Ressortie 4K de In the Mood for Love (2000), Wong Kar-wai
  • Canine (2009), Yorgos Lanthimos
  • The Raid (2011), Gareth Evans
  • Récréations (1998), Claire Simon
  • Memories of Murder (2003), Bong Joon-ho
  • Locataires (2004), Kim Ki-duk
  • Hero (2002), Zhang Yimou
  • Les Cendres du temps (1994), Wong Kar-wai
Maggie Cheung dans In the Mood for Love (2000) de Wong Kar-wai [La Rabbia/The Jokers]

La Sélection de Clément Marguerite

Top 2021

  1. À l’abordage, Guillaume Brac
  2. Don’t Look Up, Adam McKay
  3. France, Bruno Dumont
  4. La Jeune Fille et l’Araignée, Ramon et Silvan Zürcher
  5. Journal de Tûoa, Maureen Fazendeiro et Miguel Gomes
  6. Le Genou d’Ahed, Nadav Lapid
  7. Drive My Car, Ryūsuke Hamaguchi
  8. Mandibules, Quentin Dupieux
  9. L’Événement, Audrey Diwan
  10. (ex-aequo) First Cow, Kelly Reichardt ; Saison 3 de Succession, sérié créée par Jesse Armstrong ; Saison 11 de Larry et son nombril, série créée par Larry David
À l’abordage (2020) de Guillaume Brac [Jour2Fête]

Sélection patrimoine

  • L’Épouvantail (1973), Jerry Schatzberg
  • Journal d’un curé de campagne (1951), Robert Bresson
  • Five (Dedicated to Ozu) (2003), Abbas Kiarostami
  • Chroniques turques : Pehlivan ; Istanbul ; Maître Galip ; La Corne d’or ; Bosphore ; Byzance (1964), Maurice Pialat
  • Le temps qu’il reste (2009), Elia Suleiman
  • La Cérémonie (1995), Claude Chabrol
  • Baby Boy Frankie / Blast of Silence (1961), Allen Baron
  • Reprise (1996), Hervé Le Roux
  • Le Récidiviste / Straight Time (1978), Ulu Grosbard et Dustin Hoffman
  • New York Connection / Night of the Juggler (1980), Robert Butler
Al Pacino et Gene Hackman dans L’Épouvantail (1973) de Jerry Schatzberg [Warner Bros.]

La Sélection de Victor Trouze

Top 2021

  1. Drive My Car, Ryūsuke Hamaguchi
  2. West Side Story, Steven Spielberg
  3. France, Bruno Dumont
  4. Memoria, Apichatpong Weerasethakul
  5. Les Amants sacrifiés, Kiyoshi Kurosawa
  6. À l’abordage, Guillaume Brac
  7. 143 Rue du Désert, Hassen Ferhani
  8. First Cow, Kelly Reichardt
  9. Annette, Leos Carax
  10. The French Dispatch, Wes Anderson
Drive My Car (2021) de Ryūsuke Hamaguchi [Diapahana Distribution]

Sélection patrimoine

  • Van Gogh (1991), Maurice Pialat
  • Le Garçu (1995), Maurice Pialat
  • La Double Vie de Véronique (1991), Krzysztof Kieslowski
  • Trois couleurs : Bleu (1993), Krzysztof Kieslowski
  • Thérèse (1986), Alain Cavalier
  • L’Échiquier du vent (1976), Mohammad Reza Aslani
  • Elle et lui / Love Affair (1939), Leo McCarey
  • Elle et lui / An Affair to Remember (1957), Leo McCarey
  • Goupi mains rouges (1943), Jacques Becker
Jacques Dutronc dans Van Gogh (1991) de Maurice Pialat [Capricci Films]

La Sélection de Louis Le Corno

Top 2021

  1. Drive My Car, Ryūsuke Hamaguchi
  2. Saison 3 de Succession, sérié créée par Jesse Armstrong
  3. Annette, Leos Carax
  4. The Power of the Dog, Jane Campion
  5. Memoria, Apichatpong Weerasethakul
  6. L’Événement, Audrey Diwan
  7. Sound of Metal, Darius Marder
  8. The Father, Florian Zeller
  9. The Card Counter, Paul Schrader
  10. Teddy, Ludovic et Zoran Boukherma
Le casting principal de Succession, série créée par Jesse Armstrong [HBO]

Sélection patrimoine

  • L’Avventura (1960), Michelangelo Antonioni
  • Ève / All About Eve (1950), Joseph L. Mankiewicz
  • Chaînes conjugales / A Letter to Three Wives (1949), Joseph L. Mankiewicz
  • Happy Together (1997), Wong Kar-wai
  • Nelly et Monsieur Arnaud (1995), Claude Sautet
  • Sans soleil (1983), Chris Marker
  • Pauline à la plage (1983), Éric Rohmer
  • Gloria (1980), John Cassavetes
  • Une autre femme (1988), Woody Allen
  • Stand-by (2000), Roch Stéphanik
Monica Vitti dans L’Avventura (1960) de Michelangelo Antonioni [Théâtre du Temple]

Le Top 2021 d’Anna Darrieutort

  1. Promising Young Woman, Emerald Fennell
  2. Drive My Car, Ryūsuke Hamaguchi
  3. Julie (en 12 chapitres), Joachim Trier
  4. The Father, Florian Zeller
  5. Benedetta, Paul Verhoeven
  6. France, Bruno Dumont
  7. Annette, Leos Carax
  8. Mandibules, Quentin Dupieux
  9. Don’t Look Up, Adam McKay
  10. Les Intranquilles, Joachim Lafosse
Carey Mulligan dans Promising Young Woman (2020) d’Emerald Fennell [Universal Pictures International]

Le Top 2021 d’Andrea Taverna

  1. Saison 4 de L’Attaque des titans, série adaptée du manga de Hajime Isayama
  2. Squid Game, série de Hwang Dong-hyeok
  3. tick, tick… Boom!, Lin-Manuel Miranda
  4. Star Wars: The Bad Batch, série créée par Jennifer Corbett et Dave Filoni
  5. Dune, Denis Villeneuve
  6. 7 jours, Yuta Murano
  7. Luca, Enrico Casarosa
  8. WandaVision, série créée par Jac Schaeffer
  9. On-Gaku : Notre rock !, Kenji Iwaisawa
  10. Saison 3 de Master of None, série créée par Aziz Ansari et Alan Yang
L’Attaque des titans, série adaptée du manga de Hajime Isayama [Wakanim]

Le Top 2021 de Marianne Pedrono

  1. The French Dispatch, Wes Anderson
  2. Last Night in Soho, Edgar Wright
  3. Les Sorcières d’Akelarre, Pablo Agüero
  4. Dune, Denis Villeneuve
  5. Saison 4 de Atypical, série créée par Robia Rashid
  6. Respect, Liesl Tommy
  7. Don’t Look Up, Adam McKay
  8. Mandibules, Quentin Dupieux
  9. Framing Britney Spears, Samantha Stark
  10. Mon amie Adèle, série créée par Steve Lightfoot
The French Dispatch (2021) de Wes Anderson [Walt Disney Studios]

Le Top 2021 de Loïc Feinte

  1. Memoria, Apichatpong Weerasethakul
  2. Annette, Leos Carax
  3. Le Genou d’Ahed, Nadav Lapid
  4. France, Bruno Dumont
  5. À l’abordage, Guillaume Brac
  6. The French Dispatch, Wes Anderson
  7. Où est Anne Frank !, Ari Folman
  8. Tre Piani, Nanni Moretti
  9. Old, M. Night Shyamalan
  10. Cry Macho, Clint Eastwood
Adam Driver dans Annette (2021) de Leos Carax [UGC Distribution]

Le Top 2021 de Samuel Clack

  1. Petite maman, Céline Sciamma
  2. First Cow, Kelly Reichardt
  3. Memoria, Apichatpong Weerasethakul
  4. Bad Luck Banging or Loony Porn, Radu Jude
  5. À l’abordage, Guillaume Brac
  6. Onoda, 10 000 nuits dans la jungle, Arthur Harari
  7. Drive My Car, Ryūsuke Hamaguchi
  8. The Card Counter, Paul Schrader
  9. Annette, Leos Carax
  10. Benedetta, Paul Verhoeven

En bonus :

  • Mandibules, Quentin Dupieux
  • West Side Story, Steven Spielberg
  • Summertime, Carlos López Estrada
Petite maman (2021) de Céline Sciamma [Pyramide Distribution]

Le Top 2021 de Thomas Rapenne

  1. First Cow, Kelly Reichardt
  2. Memoria, Apichatpong Weerasethakul
  3. The Card Counter, Paul Schrader
  4. The French Dispatch, Wes Anderson
  5. France, Bruno Dumont
  6. Tralala, Arnaud et Jean-Marie Larrieu
  7. Benedetta, Paul Verhoeven
  8. Annette, Leos Carax
  9. Le Genou d’Ahed, Nadav Lapid
  10. Vaurien, Peter Dourountzis
John Magaro dans First Cow (2019) de Kelly Reichardt [A24/Condor]

Le Top 2021 de Romain Daum

  1. Serre moi fort, Mathieu Amalric
  2. First Cow, Kelly Reichardt
  3. France, Bruno Dumont
  4. À l’abordage, Guillaume Brac
  5. Onoda, 10 000 nuits dans la jungle, Arthur Harari
  6. Julie (en 12 chapitres), Joachim Trier
  7. Passion simple, Danielle Arbid
  8. Bad Luck Banging or Loony Porn, Radu Jude
  9. La Fracture, Catherine Corsini
  10. Le Genou d’Ahed, Nadav Lapid
Vicky Krieps dans Serre moi fort (2021) de Mathieu Amalric [Les Films du Poisson/Gaumont]

Le Top 2021 de Félix Nolleau

  • Dune, Denis Villeneuve
  • Spider-Man: No Way Home, Jon Watts
  • The Suicide Squad, James Gunn
  • Last Night in Soho, Edgar Wright
  • The Last Duel, Ridley Scott

Adepte des défis impossibles (proposer une suite qui vaille la peine de dépasser le stade de la fan fiction WattPad au légendaire Blade Runner, par exemple), Denis Villeneuve oblitère l’obstacle et livre un Dune imparfait, mais ô combien réjouissant – si les autres films de ma liste ne sont pas classés, celui-ci est mon numéro un sans aucune concurrence. Les écuries Marvel et DC livrent, entre autres, deux films très fun qui nous changent un peu de la recette habituelle ; Edgar Wright continue, après Baby Driver, de sortir de sa zone de confort pour livrer une œuvre très stylisée, aux séquences oscillant entre le comique et le franchement glaçant ; enfin, Ridley Scott, malin, sort deux films pour garantir que l’un des deux est bon (c’est le cas : l’un des deux est bon).

En bonus : Playtime (1967) de Jacques Tati répond à la question « à quoi cela ressemblerait-il si Où est Charlie ? était porté sur l’écran, était aussi beau qu’hilarant, et si tous les personnages étaient Charlie ? »

Timothée Chalamet et Rebecca Ferguson dans Dune (2021) de Denis Villeneuve [Warner Bros.]

La Sélection patrimoine de Simon Decrouy

  • Häxan, la sorcellerie à travers les âges (1922), Benjamin Christensen
  • La Rue rouge / Scarlet Street (1945), Fritz Lang
  • Péché mortel / Leave Her to Heaven (1945), John M. Stahl
  • L’Incinérateur de cadavres (1969), Juraj Herz
  • Le Fruit de paradis (1969), Věra Chytilová
  • Les Rendez-vous de Satan (1972), Giuliano Carnimeo
  • L’Autre / The Other (1972), Robert Mulligan
  • Cœur de verre (1976), Werner Herzog
  • Showgirls (1995), Paul Verhoeven
  • Lost Highway (1997), David Lynch
Häxan, la sorcellerie à travers les âges (1922) de Benjamin Christensen [Potemkine Films/Arcadès]

Image mise en avant : Tilda Swinton dans Memoria (2021) d’Apichatpong Weerasethakul [New Story]

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s