Ciné-club à Mimésis, séance 2 : Trop de Bonheur (dimanche 27 février à 18h)

Deuxième séance de notre ciné-club « 1990′ : la jeunesse dans le cinéma français », avec « Trop de Bonheur » (1994) de Cédric Kahn, grand film naturaliste sur le destin croisé de quatre adolescents lors d’une soirée d’un été provençal.
Rendez-vous à Mimesis à Villeurbanne, ce dimanche 27 février à 18h !

Network : Pouvoir des médias et crise du corps politique

Avant-propos au ciné-club du jeudi 17 février 20h30, à l’Aquarium Ciné-Café de Lyon. Projection de Network : main basse sur la télévision (1976) de Sidney Lumet. Parmi ses nombreux chefs-d’œuvre, la diffusion de Network nous apparaît aujourd’hui comme une évidence, face à la nécessité d’une conscientisation politique urgente et d’un refus des idéologies dominantes et fascistes diffusées par la plupart des chaînes d’informations en continue. Séance présentée par Clément Marguerite et Robin Bertrand.

Bilan 2021 : Top films

1. Memoria, Apichatpong Weerasethakul
2. France, Bruno Dumont
3. First Cow, Kelly Reichardt
4. Drive My Car, Ryūsuke Hamaguchi
5. À l’abordage, Guillaume Brac

Don’t Look Up : Falling apart

Avec Don’t Look Up, Adam McKay continue le projet ambitieux qui articule de larges pans de son cinéma : questionner notre rapport contemporain aux médias et aux images.

NON à la Découpe. Pour une éthique de l’image

La multiplication des recadrages et remastérisations discutables opérés sur des œuvres audiovisuelles du passé – avec récemment les cas des séries Seinfeld, Les Simpson, ou Get Back de Peter Jackson – a poussé notre rédacteur Robin Bertrand à se pencher sur les enjeux philosophiques et politiques que soulèvent ces pratiques, typiques d’un capitalisme culturel qui réduit la découverte de l’art à une pratique de consommation comme une autre.

L’Événement : Comment faire une bonne adaptation

Avec L’Évènement, Lion d’or au dernier festival de Venise, Audrey Diwan adapte habilement Annie Ernaux et propose une plongée saisissante dans le quotidien d’une jeune femme sujette à une grossesse non désirée dans la France des années 1960. Tentons d’appréhender ce film, à la fois dans son inspiration littéraire et son regard lucide sur la répression sexuelle et le contrôle des corps.

Le cinéma de Sydney Pollack : Une politique de la fuite

Dans le cinéma de Sydney Pollack, dont nous nous sommes récemment faits exégètes, la fuite nous est apparue comme une récurrence méritant analyse. Louis Bourgeois propose dans son nouvel article d’explorer la présence de ce motif, qui se révèle à la fois élan créateur et geste désespéré.

Festival Lumière 2021 : retours sur la sélection

Divers articles sur la large programmation de cette treizième édition du festival pour les cinéphiles lyonnais que nous sommes. Découvrez notre analyse sur des films et des filmographies de patrimoine, pour changer de notre couverture de l’actualité !