L’Évènement : Comment faire une bonne adaptation

Avec L’Évènement, Lion d’or au dernier festival de Venise, Audrey Diwan adapte habilement Annie Ernaux et propose une plongée saisissante dans le quotidien d’une jeune femme sujette à une grossesse non désirée dans la France des années 1960. Tentons d’appréhender ce film, à la fois dans son inspiration littéraire et son regard lucide sur la répression sexuelle et le contrôle des corps.

Festival Lumière 2021 : Esthétique et politique du cinéma de Sydney Pollack

À l’occasion du dernier festival Lumière, nous avons pu voir une dizaine de films du cinéaste américain Sydney Pollack, tournés dans les années 1960 et 1970. Nous souhaitions donc revenir sur son œuvre, en essayant de comprendre comment elle s’inscrit dans les tendances esthétiques et politiques de son époque tumultueuse.

France : Cry, Baby Cry

À la fois l’un des films les plus drôles de Bruno Dumont et l’un de ses plus brutaux, France est une étrange tragi-comédie qui, derrière la satire corrosive autour de l’image et des médias, portraiture une héroïne paradoxale et malmenée qui a tout d’une Jeanne d’Arc des temps modernes.

Drive My Car : l’autre c’est moi

Drive My Car est un voyage auditif et visuel apaisant, un grand film de parole, d’une douceur tranquille ressentie dans le lent trajet de la route teinté de nappes aériennes.

Dossier Festival de Cannes 2021

Retrouvez toutes nos critiques sur certains des films coups de cœur (ou presque) de cette 74ème édition du Festival de Cannes

Aya : portrait vivifiant d’une humanité délaissée

Aya emprunte à une forme documentaire quasi-ethnographique pour raconter le parcours pourtant fictif d’une jeune Ivoirienne confrontée à la disparition prochaine de l’île sur laquelle elle vit. Simon Coulibaly Gillard réalise ici un film délicat et tendre qui laisse beaucoup de place à ses personnages pour exprimer leur humanité nuancée. A découvrir en clôture de la programmation ACID Cannes 2021.

Down with the King : Freddie Gibbs se met au cinéma

Down with the King, long-métrage réalisé par le français Diego Ongaro, offre un rôle sur mesure à Freddie Gibbs, et dissèque la quête de sens d’un rappeur cherchant à changer de vie. A découvrir dans la sélection ACID Cannes 2021

Soy Libre : un trajet vers la dignité

Avec son premier long-métrage Soy Libre, Laure Portier réalise un portrait tendre et sobre de son petit frère Arnaud. Par ce geste d’empathie radical, elle nous invite à comprendre une altérité trop souvent évacuée du champ des représentations. A découvrir dans la sélection ACID Cannes 2021.