La mélancolie joyeuse de Taika Waititi

Alors que Louis fustigeait Jojo Rabbit pour son manque d’audace et son intégration au moule Hollywoodien, notre rédacteur Simon revient sur la filmographie de Taika Waititi pour expliquer pourquoi ce film serait en réalité le plus personnel du réalisateur néo-zélandais.

Booksmart : Les lois de l’attraction

Disponible sur Netflix, le premier film d’Olivia Wilde actualise le teen-movie sans jamais le subvertir, lui redonnant un souffle alors même qu’il frôlait l’asphyxie. 

Marriage Story : Illusions perdues

Si le dernier film de Noah Baumbach, Marriage Story, est déchirant, c’est parce qu’il ne cesse à travers des blocs de temps de jouer avec une dichotomie des sentiments, choisissant d’aborder la séparation depuis la réunion.

Postures du corps en régime néolibéral

De Macron au cinéma contemporain, moins une opposition entre réalité et fiction, qu’un même et seul régime du corps : ce corps néolibéral, managérial, utilitaire, transparent. Et dans cette fermeture de l’autre, la possibilité d’une contestation grâce au privilège de la fiction.

Godzilla II, Roi des Monstres : éloge du nucléaire

Nouvel opus du Monster Verse, « Godzilla II : Roi des Monstres » ne fait que revendiquer une fascination collective pour la destruction, le spectateur se complaisant à voir les masses reléguées, comme le décor, à l’espace insipide du fond vert.