His Dark Materials, saison 1 : adapter la trilogie de Pullman

Le 22 décembre dernier sortait le dernier épisode de la première saison de His Dark Materials, l’adaptation en série de la trilogie de Philip Pullman : oui, c’était bien ; non, il ne faut pas avoir lu les livres ; oui, ils ont fait mieux que le film.

Brightburn : Le règne du feu ?

« Brightburn » est comme un drift finissant en accident, l’intention est bonne mais la seule destination en vue est l’hôpital du coin.

Red 11 : Rodriguomania

Pour tous les cinégeeks cannois, un seul film aura su satisfaire leurs pulsions cinéphagiques, avides de série b en tout genre. Robert Rodiguez offre une purge dans son inattendu Red 11, présenté à la Quinzaine des Réalisateurs.

The Lighthouse : L’île des mouettes sauvages

La mise en scène se déploie avec brio, jouant sur les limites de notre expérience sensitive. La saturation des sens est en conflit avec l’ivresse et le somnambulisme d’un Robert Pattinson à la dérive. Un des grands films de la Quinzaine des Réalisateurs.

Atlantique : Dans le blanc des yeux

Le temps d’une nuit, les morts et oubliés du Sénégal s’emparent des yeux de leurs proches endeuillés et des reflets des miroirs pour une résurgence révolutionnaire. Le temps d’un festival, Good Time franchit le cap des 100 articles et vous remercie.

The Dead Don’t Die : « Welcome to my world ! »

Jim Jarmusch n’a peur ni de son ridicule ni de la colère de ses spectateurs, dans son dernier film « The Dead Don’t Die », comédie-horrifique non-conventionnelle, en compétition officielle au Festival de Cannes.

Us : De l’autre côté du miroir

Si le précédent film de Jordan Peele « Get Out » avait réussi à retranscrire les relations raciales de manière horrifique dans un environnement réaliste et familial, « Us » préfère la dérive fantaisiste, s’inscrivant dans l’héritage de Ray Bradbury et de Lewis Carroll.

La petite boutique des horreurs de Jason Blum

De Paranormal Activity à Split en passant par Insidious et American Nightmare, la société de production Blumhouse n’a eu de cesse de marquer le cinéma d’horreur contemporain. Avant l’imminente sortie de Us, la rédaction vous propose un retour sur ces différents films et sur l’homme qui se cache derrière eux : Jason Blum.

L’heure de la sortie : Damnés

Un professeur de français dans une quête sombrant dans la folie, des enfants semblant sortir tout droit d’un film de John Carpenter. « L’heure de la sortie » est un film fantastique français étonnant et exemplaire.