Uncut gems : Féérie pour une autre fois

Le cinéma des frères Safdie touche profondément à une jouissance du chaos, où le réel se dissout jusqu’au délire. Après Good Time, ils débarquent sur Netflix Vendredi !

Underwater : Un cri dans l'océan

Si Underwater s’inscrit non sans une certaine rigueur dans le genre des séries B horrifiques abyssales, il ne parvient jamais à surprendre, se contentant d’emprunter des couloirs devenus poussiéreux.

Les Misérables : à qui la faute ?

Le jeune cinéaste Ladj Ly délivre une œuvre viscérale, permettant de dissiper les fantasmes et les préjugés pour laisser place à une réelle interrogation. Élu 4ème meilleur film de 2019 !

La Vérité : Tuer la mère

Cours d’acting et biopic ou comment Kore-eda en cherchant la vérité de Catherine Deneuve se perd dans un film bourgeois.

His Dark Materials, saison 1 : adapter la trilogie de Pullman

Le 22 décembre dernier sortait le dernier épisode de la première saison de His Dark Materials, l’adaptation en série de la trilogie de Philip Pullman : oui, c’était bien ; non, il ne faut pas avoir lu les livres ; oui, ils ont fait mieux que le film.

L’Adieu : Dire au revoir secrètement

La gravité se dégageant de L’Adieu est toujours abordée avec légèreté, la neutralité de la mise en scène permettant à Lulu Wang de ne jamais tomber dans le pathos.

Tommaso : Papa

Tommaso est l’occasion d’une rencontre définitive entre les spectres écumant la filmographie d’un acteur et les tourments d’un cinéaste n’ayant eu de cesse de se confronter à l’inéluctable.

Booksmart : Les lois de l’attraction

Disponible sur Netflix, le premier film d’Olivia Wilde actualise le teen-movie sans jamais le subvertir, lui redonnant un souffle alors même qu’il frôlait l’asphyxie. 

Marriage Story : Illusions perdues

Si le dernier film de Noah Baumbach, Marriage Story, est déchirant, c’est parce qu’il ne cesse à travers des blocs de temps de jouer avec une dichotomie des sentiments, choisissant d’aborder la séparation depuis la réunion.

The Irishman : Requiem pour un mafieux

« The Irishman » finit comme une grande tragédie introspective sur 50 ans de cinéma, et, malgré la durée du film, il est heureux d’assister à ces derniers instants de poésie d’un genre qui ne peut plus exister. Le dernier Scorsese sur Netflix mercredi !