First Man : conquête de l’intime

Surprenant, émouvant, maîtrisé. Damien Chazelle trouve un style beaucoup plus intimiste mais dont la portée émotionnelle n’a rien à envier à celle de ses précédents films (Whiplash, La La Land).