The Dead Don’t Die : « Welcome to my world ! »

Critique de The Dead Don’t Die (14 Mai 2019, Cannes Compétition Sélection Officielle) de Jim Jarmusch Jim Jarmusch n’a peur ni de son ridicule ni de la colère de ses spectateurs. Il est porté par son personnage Bob l’ermite (Tom Waits), reclus du commun, semi-camouflé dans une dense forêt, épiant le reste du monde à sa…

Festival de Cannes 2019

Dossier de critiques sur les films du 72ème festival de Cannes : Compétition officielle, Semaine de la Critique, Quinzaine des réalisateurs, Un Certain regard, ACID…

Douleur et gloire : frappe-toi de désir

Critique de Douleur et Gloire (17 Mai 2019, Cannes Compétition Sélection Officielle) de Pedro Almodovar Il est toujours émouvant de voir Pedro Almodovar filmer des hommes. Dès le premier plan, l’émotion : Antonio Banderas, en apnée et maillot de bain bleu, les bras écartés, quasi christique, sa barbe teintée de blanc, le corps un peu ridé,…

Sunset : Le crépuscule des dieux

Critique de Sunset (20 Mars 2019) de László Nemes Le fond de l’air est noir. C’est la nuit. Il fait chaud, beaucoup trop chaud. Dans la cour d’un château, une scène est installée. Des aristocrates sont présents. Assis ou debout, ils assistent au concert. Un jeune garçon prend place aux côtés des musiciens. Il commence…

Us : De l’autre côté du miroir

Critique de Us (21 Mars 2019) de Jordan Peele Il fait nuit. Un homme est confortablement installé dans son fauteuil. Il somnole. Sa maison est spacieuse, il est en peignoir et boit du whisky : il est Américain. Quelque chose le réveille en sursaut. Sa femme, aussi alcoolisée que lui mais faisant tout de même…

Vice : Satyricon

Critique de Vice d’Adam McKay (13 Février 2019) Le cinéma d’Adam McKay est toujours le lieu de la controverse. Trop loufoque dans la comédie pour se conformer dans les carcans narratifs hollywoodiens, il est tout autant subversif dans le film politique. Vice divise, rebutant le peuple trumpien, jusqu’alors à l’attrait pour le corps bouffon et burlesque…

Les éternels : D’une perte l’autre

Critique de Les éternels de Jia Zanghke (27 février 2019) Le cinéma de Jia Zanghke réfléchit au microcosme amoureux en prise au macrocosme économique, la structure stable face à l’instabilité du monde. La mise en scène cherche à construire des scènes de visibilité dans lesquelles le personnage, en prise à un environnement conflictuel et mouvant,…

Asako I & II : remettre le sacré dans le profane

A la suite de notre rencontre en octobre dernier avec Ryusuke Hamaguchi lors d’une master-class, et après notre critique de Senses, film ayant participé à révéler le cinéaste en Europe, il nous semblait inconcevable de ne pas rendre compte de sa dernière oeuvre sortie en janvier 2019, Asako I & II, d’autant plus que ce film…

La favorite : Canard laquais

Critique de La favorite (6 février 2019) de Yorgos Lanthimos Pour protéger sa famille du monde, un homme l’enferme dans une villa. Conséquence : ses enfants sont élevés comme des chiens. Canine (2009), film où des adolescents se tenant à quatre pattes aboient afin d’effrayer l’animal le plus dangereux qui soit : un chaton. Les…

Burning : Apocapitalisme

Critique de Burning (29 août 2018), Lee Chang-Dong « On peut disparaître ici sans même s’en apercevoir » Bret Easton Ellis, Moins que zéro (1985). Dans Burning, tout fait signe, rien ne fait sens. Il faut désormais porter notre attention sur les signes évanescents du réel. Attendre patiemment le rayon de soleil perçant un pan d’obscurité sur le mur…