La maison est noire : Voix et corps pour changer le monde

En 1963, la poétesse Forough Farrokhzad réalise uncourt-métrage narrant la vie de lépreux dans une maison hospitalière. Précurseur de la Nouvelle Vague iranienne, la cinéaste propose un cinéma humaniste effaçant les frontières entre documentaire et fiction.

Hommage à Christophe : Le temps de vivre

Le chanteur Christophe est décédé le 16 avril 2020. Il laisse en deuil les mélomanes français, mais son départ n’est pas celui de son œuvre si riche. Retour en sept chapitres sur la vie de cet immense artiste autodidacte, voix-synthé, touche-à-tout, collectionneur de son.

Invisible Man : Oppression

Invisible Man, par la rigueur et la finesse de sa mise en scène, éclaire les mécaniques du harcèlement subi par les femmes et du pouvoir du régime patriarcal, dans un angoissant film d’horreur.

Filmer David Bowie, l’homme sans visage

Qui se cache derrière David Bowie, sous les nombreux masques d’un artiste insaisissable, au physique atomisé, dont seul le cinéma a su glorifier l’informe et le fantomatique ?

The Irishman : Requiem pour un mafieux

« The Irishman » finit comme une grande tragédie introspective sur 50 ans de cinéma, et, malgré la durée du film, il est heureux d’assister à ces derniers instants de poésie d’un genre qui ne peut plus exister. Le dernier Scorsese sur Netflix mercredi !

Joker : Rire, danser et courir vite

Le Joker danse, dans toute sa magnificence. Plus encore que celui de Jack Nicholson, ce Joker a un corps vivant : celui difforme et usé de Joaquin Phoenix, qui ne cesse de se mouvoir dans un Gotham pourrissant.