Joker : Rire, danser et courir vite

Critique de Joker (9 octobre, 2019), de Todd Phillips.

Le Joker danse, dans toute sa magnificence. Plus encore que celui de Jack Nicholson, ce Joker a un corps vivant : celui difforme et usé de Joaquin Phoenix, qui ne cesse de se mouvoir dans un Gotham pourrissant.

Magma/King Crimson aux Nuits de Fourvière 2019 : Fusion !

Double concert Magma/King Crimson le 2 Juillet aux Nuits de Fourvière de Lyon Au programme, le meilleur du rock progressif Comment passer à côté d’une telle soirée à l’affiche si alléchante ? Rarement une double programmation lors d’un concert des Nuits de Fourvière n’aura été si pertinente et satisfaisante. Voici deux groupes complètement distincts, mais dont…

Le Daim : Un style qui tue

Critique de Le Daim (Cannes 2019, Quinzaine des réalisateurs), de Quentin Dupieux La singulière ingéniosité de Dupieux réside dans sa simplicité, et dans Le Daim se trouve peut-être ce qu’il a fait de plus simple. Un homme se lève, découvre la perte de son chien, et décide alors de le rechercher. C’était la mince intrigue de l’onirique Wrong (2012). Un…

Journal du Festival de Cannes : Mouettes, Zombies et Dolipranes

Journal d’un cinéphile névrosé parti peut-être pour la dernière fois au festival de Cannes du 18 au 25 Mai 2019 Mardi 14. The Dead Don’t Die (Jim Jarmusch) Soir de l’avant-première du dernier Jarmusch The Dead Don’t Die. Arrivé 30 minutes en avance, je reste stupéfait face à la queue s’étendant jusqu’au trottoir dans le plus…

Rencontre avec Apple Jelly : Disco-Punk Lyonnais

Nous sommes allés à la rencontre du groupe lyonnais Apple Jelly. Après plusieurs EP, albums et tournées au cours des années 2000, le groupe s’était séparé jusqu’à récemment avec une nouvelle formation autour du membre fondateur Benn, chanteur-auteur-compositeur. Apple Jelly c’est un univers remarquable, pour qui la simple qualification de « disco-punk » auquel il se rattache…

Red 11 : Rodriguomania

Critique de Red 11 (Cannes 2019, Quinzaine des réalisateurs), de Robert Rodriguez Pour tous les cinégeeks cannois, un seul film aura su satisfaire leurs pulsions cinéphagiques, avides de série b en tout genre. Robert Rodiguez offre une purge dans son inattendu Red 11, patchwork invraisemblable de toute sa cinéphilie et de son propre univers filmique, au service…

The Lighthouse : L’île des mouettes sauvages

Critique de The Lighthouse (Cannes 2019, Quinzaine des réalisateurs), de Robert Eggers Des vagues s’écrasent avec force contre le bateau sur lequel sont figés deux gardiens de phares, tels des statues depuis longtemps pétrifiées par le sel et le vent. Ces deux âmes, sans un mot, atteignent une île minuscule sur laquelle ils vont passer…

The Dead Don’t Die : « Welcome to my world ! »

Critique de The Dead Don’t Die (14 Mai 2019, Cannes Compétition Sélection Officielle) de Jim Jarmusch Jim Jarmusch n’a peur ni de son ridicule ni de la colère de ses spectateurs. Il est porté par son personnage Bob l’ermite (Tom Waits), reclus du commun, semi-camouflé dans une dense forêt, épiant le reste du monde à sa…

Hommage à Nicolas Roeg : Présence humaine

Nous avons perdu en novembre dernier l’un des plus grands cinéastes anglais, qui aura su pendant cinq décennies user de sa virtuosité du cadre, de la magnificence de sa photographie, et de la modernité de son montage, pour nous offrir une filmographie hors-norme. Directeur de la photographie pour David Lean, François Truffaut ou encore Roger Corman,…

Vice : Satyricon

Critique de Vice d’Adam McKay (13 Février 2019) Le cinéma d’Adam McKay est toujours le lieu de la controverse. Trop loufoque dans la comédie pour se conformer dans les carcans narratifs hollywoodiens, il est tout autant subversif dans le film politique. Vice divise, rebutant le peuple trumpien, jusqu’alors à l’attrait pour le corps bouffon et burlesque…